La science au service des citoyens

Explorer les transitions
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

1è publication sur Culture scientifique Auvergne

Le projet « Labo 43/07 : par ici la science ! », porté par le réseau des médiathèques et de la ludothèque du « Pays-Lecture », ambitionne de promouvoir les sciences dans un territoire rural.

Le « Pays-Lecture » : un exemple de solidarité intercommunal

Depuis plus de 20 ans, plusieurs communes situées sur le territoire du plateau Vivarais-Lignon, en Ardèche et Haute-Loire, ont décidé de mutualiser des actions de leurs cinq médiathèques et de leur ludothèque ; la carte de lecteur, le prêt et la circulation des collections, une partie de la politique culturelle ainsi que le logiciel de gestion des médiathèques étant de compétence intercommunale. Le label « Pays-Lecture »,1 signé en 2000 par le ministre de la Culture et de la Communication (MCC), et le contrat territoire lecture, établi en 2013 le cadre d’une convention avec le MCC, témoignent de la vigueur de notre engagement en faveur de la culture pour tous, dans une vision durable du développement de notre territoire, ainsi que de notre action en terme d’éducation à la citoyenneté.

Territoire pour la science

Notre territoire organise depuis plusieurs années une série d’actions en faveur de la promotion des sciences. Ainsi, depuis dix ans, la commune de Tence porte « la Petite Université Libre et Populaire »2 sur le territoire du Haut-Lignon, en Haute-Loire ; des scientifiques de renom participent chaque année à cette expérience originale. Par ailleurs, sur le territoire de la communauté de commune Val’Eyrieux, plusieurs initiatives se sont développées : l’Arche des Métiers au Cheylard (CCSTI de l’Ardèche), l‘Astromobile (école d’astronomie itinérante) et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) situés à Mars, l’École du Vent à Saint-Clément (musée interactif) sans oublier le Cycle de l’université populaire de Saint-Agrève (Cups).

Comme indiqué dans le manifeste de l’Unesco consacré à la lecture publique, l’une des missions des médiathèques est bien de « développer le sens du patrimoine culturel, le goût des arts, des réalisations et des innovations scientifiques. »

C’est aussi ce qui ressort des différents rapports interministériels consacrés au sujet. L’un d’entre eux indique qu’ « il est primordial que les bibliothèques, dans le cadre de leurs missions, tendent à favoriser la diffusion de l’information scientifique et technique auprès de l’ensemble des usagers, à commencer par les jeunes. »

« Labo 43/07 : par ici la science ! »

Pour les médiathèques du « Pays-Lecture », le projet était de proposer une intervention spécifique dans le domaine scientifique, afin de développer, entre autre, une action pédagogique sous formes de projections, ateliers ou visites d’expositions. Pour cela, les médiathèques se sont appuyées sur l’expertise de l’Association Astu’Science, basée en Auvergne et ont reçu le soutien financier
de la région Auvergne ainsi que de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Les trois objectifs qui ont guidé le projet « Labo 43/07 : par ici la science ! » sont les suivants : d’abord favoriser la réflexion individuelle et collective sur la place de la science et des techniques dans la société ; ensuite réaliser et promouvoir des actions de vulgarisation scientifique et technique auprès des citoyens du territoire ; et enfin sensibiliser les plus jeunes aux pratiques de l’expérimentation scientifique.

Dans cet objectif, un programme d’actions à destination de tous les publics a été mis en place entre 2015 et 2016. Ces actions se structurent autour de trois axes :

  • la diffusion du savoir et la promotion de la culture scientifique : expositions dans l’ensemble de nos lieux, conférences de vulgarisation scientifique, débats citoyens autour de documentaires proposés par Courts de Science.
  • les démarches et pratiques de l’expérimentation scientifique : ateliers animés par l’association les Petits débrouillards Auvergne et l’Arche des Métiers pour les plus jeunes ; rencontres philosophiques jeunesse et adulte, ateliers découverte pour les 3/6 ans pris en charge par les bibliothécaires, actions de formations à destination des professionnels « formation robotique » et « animer un atelier scientifique » et, enfin, acquisition de matériel (robots Thymio).
  • science et imaginaire : rencontre avec des auteurs autour d’ouvrage de science fiction, projection de film, spectacle vivant, séances lecture parents/enfants.

Au total, plus de 2 500 participants ont été enregistrés sur l’ensemble du projet en 2015 et 2016. De nombreux publics ont été touchés par ces actions, et parmi eux figurent les usagers des bibliothèques, les scolaires et des personnes ne fréquentant pas spécialement nos lieux. « Labo 43/07 : par ici la science ! » a été conçu comme une action d’éducation populaire s’inscrivant dans la durée et permettant à nos structures de participer à la mise en débat de la place des sciences dans notre société.

Le projet change un peu les habitudes mais les bibliothécaires s’en sont emparés sans trop de difficultés, la diversité des actions proposées permettant à chacun de s’y retrouver. Les médiathèques peuvent choisir librement ce qu’elles y mettent. Aussi, ce projet alimente notre réflexion sur ce que doit être l’objectif principal de nos actions culturelles : la promotion des collections, la question de la lecture ou plus largement les questions de citoyenneté et d’émancipation.

Aujourd’hui, la deuxième partie du projet reste la plus complexe : arriver à créer une synergie autour de ce projet. Il doit devenir en partie participatif, que les gens s’impliquent et s’emparent du projet, que nous ne soyons plus les prescripteurs du projet.

  1. Pays lecture : www.payslecture.fr
  2. La Petite Université Libre et Populaire de Tence : www.lapulp.fr