[Parcours 1] Comment associer les publics dès la construction d’un projet scientifique et culturel ?

[Re]connaissance
Photo : Patrick Perkins on Unsplash
Photo : Patrick Perkins on Unsplash

Pour nous tous, acteurs de la culture scientifique, technique et industrielle, les publics sont au cœur de nos projets et nous recherchons leur satisfaction. Nous concevons nos expositions pour eux ; nous avons depuis de longues années professionnalisé la médiation et mis en place des outils pour évaluer la fréquentation. Ce critère est même devenu décisif : un chiffre élevé est synonyme de qualité, permet de solliciter des financeurs, d’être relayés par des médias…

De plus en plus d’établissements s’efforcent d’aller encore plus loin et d’associer les publics au choix de la programmation, à la conception et à la construction des parcours. La participation et l’engagement de tous les personnels sont désormais, au même titre, un enjeu stratégique pour la réussite d’un projet.

Y a-t-il des méthodes qui ont fait leurs preuves pour réussir à faire « travailler » ensemble les publics et les professionnels ?

Dans les musées, l’élaboration d’un « projet scientifique et culturel » (PSC) est une obligation préalable à toute rénovation et qui doit être mis à jour à échéance régulière. Si le PSC a pour fondement la préservation et la valorisation d’un patrimoine, c’est aussi un canevas précieux puisqu’il vise à « définir la politique globale de l’établissement … à poser clairement la question de son rôle dans son environnement …à définir la politique de diffusion auprès des publics… L’élaboration d’un PSC consiste à choisir et expliciter les orientations et à définir les moyens nécessaires à leur mise en œuvre. Ainsi défini, le document devient un outil permettant de négocier les moyens et de suivre la réalisation du projet… »      

C’est donc un cadre méthodologique précieux qui peut inspirer – que leur établissement ait des collections ou non – tous les médiateurs et responsables en phase de conception d’exposition ou de réflexion sur leur projet culturel et scientifique.

Quels que soient la taille et le statut de leur établissement, les acteurs de la culture scientifique et technique se posent la question du choix de sujets d’exposition, d’actions culturelles ou de médiation qui prennent en compte les aspirations des visiteurs. Mais il s’agit aussi d’équilibrer l’offre entre des thématiques qui « plaisent » au public et des enjeux de culture, par exemple sur des sujets sensibles. Quelles méthodologies d’exposition et de médiation sont profitables à la construction d’un esprit critique ? Parler de manière homogène à des publics très diversifiés est un exercice exigeant.

––––––––––

Retrouver ce thème au congrès de l’Amcsti 2019

Ce sujet sera abordé lors du 37è congrès de l’Amcsti, qui aura lieu les 3, 4 et 5 juillet 2019 à Caen, en collaboration avec Le Dôme sur le thème « [Re]connaissance ».

Il sera traité dans le parcours 1 : « Associer les publics en amont, zoom sur la construction d’un projet scientifique et culturel dans les musées »
Construit et animé par Juliette Raoul-Duval (ICOM France).
Intervenant·e·s : Frédérique Horn (musées de Rouen), Agnès Parent (MNHN), Marie-Laure Estignard (musée national de la Marine) et Jean-Marie Levesque (musée de Normandie)

Pour voir le programme du parcours
Pour retrouver les articles concernant les 6 parcours du congrès