Un “marathon d’édition” pour rendre leur juste place aux femmes scientifiques

Explorer les transitions
xl_unnamed

En 2016, la version française de l’encyclopédie en ligne Wikipédia comptait 450 000 biographies d’hommes contre 75 000 de femmes (14%). Cette proportion est encore inférieure quand il s’agit de femmes scientifiques (8 à 10%). Du côté des contributeur.trice.s, même constat : seulement 10 à 15% sont des femmes.

Ce déséquilibre édifiant – d’autant plus quand on sait que wikipedia.fr est consultée chaque mois par plus de 20 millions de visiteurs uniques – est le point de départ d’une collaboration entre les Wikipédien.nes grenoblois.es et le Centre de sciences La Casemate. Le 8 mars dernier, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes et du Mois de la contribution sur Wikipédia, nous avons organisé un “éditathon” ou “marathon d’édition” sur le thème “Femmes & Sciences” 1 en partenariat avec l’Association Parité Science 2.

 

Présentation de Wikipédia aux participants
Présentation de Wikipédia aux participants

 

Un éditathon est une séance pendant laquelle un groupe de personnes découvre 3 et contribue sur Wikipédia à partir de ressources mises à disposition. Elles peuvent créer un article, traduire, enrichir ou corriger un article existant, ajouter des sources, légender des photos ou encore trouver des photos libres de droit pour illustrer un article… L’éditathon grenoblois fut un succès avec une trentaine de participant.e.s et une vingtaine d’articles créés, traduits ou améliorés sur autant de femmes scientifiques – chercheuses et ingénieures pour certaines grenobloises et/ou encore en activités – ou sur des initiatives à destination de jeunes filles comme « Made with Code »4.

 

Une participante en pleine édition pendant qu'une Wikipédienne avertie discute avec une débutante
Une participante en pleine édition pendant qu’une Wikipédienne avertie discute avec une débutante

 

Cet événement fait suite à des initiatives semblables proposées à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris depuis 2014 ou dans de multiples lieux culturels 5. Il est aussi la deuxième étape d’un rapprochement entre la Casemate et les Wikipédien.nes locaux, qui proposent depuis plusieurs années des “wikipermanences” 6 en alternance à la Casemate et dans des médiathèques de l’agglomération.

 

 

Enfin, cet éditathon vient compléter le travail mené notamment dans notre Fab Lab 7 depuis 2012 autour de l’initiation aux outils numériques et au libre partage des connaissances. La collaboration avec une communauté experte d’un outil (ici Wikipédia, demain peut-être Open Street Map), ainsi que le format événementiel, plus à même de mobiliser nos propres communautés d’amateurs et pros de la culture scientifique, nous semblent tout à fait pertinents et transposables. Avec cette initiative, La Casemate confirme son statut de tiers lieux à la frontière entre culture scientifique et culture numérique, où les citoyen.nes échangent, construisent et diffusent ensemble les savoirs.

 

Notes :
1. Consultez la page du projet sur Wikipédia, qui recense le déroulé, les pseudos des participant.es, les pages éditées et la liste des ouvrages mis à disposition, ainsi que l’article et le Storify de la journée sur Echosciences Grenoble
2. L’APS a notamment mis à disposition une partie de son fond documentaire habituellement conservé dans la bibliothèque de l’école d’ingénieurs Grenoble-INP Phelma
3. Pour en savoir plus sur la contribution sur Wikipédia, consultez ce livret
4. Ces femmes remarquables sont : Clémence Royer, Dorothy Vaughan, Catherine Picart, Núria López-Bigas, Kitty Joyner, Marie Maynard Daly, Odile Eisenstein, Bianca Tchoubar, Cornelia Clapp, Christine Maria Jasch, Sheila Scott Macintyre, Johanna Stachel, Nancy Bertler, Emma Pierson, Montse Calleja, Marcia Neugebauer, Louise de Bossigny, Jeanne Barret et Katherine Johnson. Elles oeuvrent ou ont oeuvré dans des disciplines variées : philosophie, anthropologie, mathématiques, biologie, biophysique, biochimie, génie électrique, chimie, zoologie, économie, physique des particules, glaciologie, informatique, géophysique, botanique…
5. Notamment le Quai Branly ou les Archives nationales mais aussi dans de nombreuses bibliothèques. Consulter la page du projet “Femmes de science” qui recense les éditathons de la Cité des sciences
6. Une “wikipermanence” est une demi-journée ou une journée pendant laquelle les Wikipédien.nes forment les citoyen.nes à la contribution sur l’encyclopédie ou à d’autres aspects comme les licences libres
7. Un Fab Lab, ou “Laboratoire de fabrication” est un atelier qui met à disposition des citoyens des machines à commandes numériques et autres outils pour construire des objets