Édito de Guillaume Desbrosse – décembre 2017

La Casemate
© La Casemate

Dans la nuit du 21 novembre, le Fab Lab de La Casemate, premier centre de culture scientifique, technique et industrielle créé en France, était incendié.

Cet acte d’une violence inouïe a jeté sur nos collègues grenoblois et sur l’ensemble des acteurs de la CSTI un sentiment d’incompréhension. Pourquoi brûler un lieu qui, par la qualité de ses médiations et le professionnalisme de son équipe, favorise la rencontre, la connaissance, la création, le débat et le questionnement ?

Plus que jamais l’échange et le dialogue sont essentiels dans une société où la défiance s’installe durablement. S’il est toujours pertinent et constructif d’aiguiser l’esprit critique en questionnant les formes de diffusion numérique et leurs impacts sociologiques, attaquer physiquement un lieu culturel porte délibérément atteinte à la liberté d’expression, la liberté de créer et, in fine, la possibilité d’accès à la culture pour toutes et tous.

Cet acte fait malheureusement écho aux discussions entamées collectivement dès 2015 où les situations de défiance étaient déjà perçues comme de plus en plus présentes. Ces échanges ont abouti à la création de l’outil “Atelier médiation et critique”, qui a pour vocation d’apporter des éléments de réponse aux acteurs professionnels face à des situations problématiques. Cet outil sera prochainement disponible.

La destruction intégrale du Fablab de La Casemate a provoqué un élan de solidarité de grande ampleur dans de nombreux réseaux, bien au-delà de la seule CSTI. Je suis convaincu qu’il renforcera la motivation et la volonté des équipes d’imaginer et de proposer aux publics des projets toujours plus innovants et ambitieux.

Au nom de l’Amcsti, je tenais à remercier chaleureusement tous les collègues qui se sont mobilisés pour apporter leur soutien à l’équipe de La Casemate. Notre réseau est riche de sa diversité et sait se fédérer pour manifester sa solidarité particulièrement nécessaire et réconfortante en de tels moments.

L’équipe de La Casemate peut ainsi compter sur le soutien indéfectible de l’Amcsti pour toutes aides nécessaires à sa reconstruction.

Plus que jamais, nous, acteurs de la CSTI, continuerons à développer des liens avec les publics pour bâtir des dialogues constructifs et animer des réseaux de collaborations : des Fab Labs à l’éducation populaire, de la recherche aux musées, des centres de sciences à l’industrie, des pôles d’innovations aux muséums… Nous serons sur les chemins de la curiosité culturelle !

Desbrosse Guillaume
Président de l’Amcsti.